Le 15 juin 2003, un sportif français est entré dans l’histoire : Tony Parker… Aux Etats Unis, l’équipe de basket des San Antonio Spurs a remporté la finale de la NBA (le championnat professionnel américain de basket-ball)  par 4 victoires à 2 face aux New Jersey Nets… Le meneur de jeu des San Antonio Spurs  est le joueur français Tony Parker. Avec cette victoire, et à 21 ans,  il devient ainsi le premier basketteur français à être sacré champion en NBA.

Tony Parker

 Devenir champion de la NBA était le rêve de Tony…

William Tony Parker né le 17 mai 1982 à Bruges en Belgique. Son père est un basketteur américain et sa mère mannequin néerlandaise. Ses parents se sont installés en France quand il n’avait que quelques mois. Comme tous les juniors de son âge, Tony est d’abord attiré par le football. Mais avec un papa basketteur et ses 2 frères Terrence et Pierre avec qui s'amuser, c'est très vite la balle orange qui l'emporte avec la forte volonté de faire mieux que son père. Car chez les Parker,  le basket est une véritable affaire de famille. Son père jouait en tant que défenseur. Tony est rapidement atteint par le virus à force de suivre son père un peu partout lors des différent matches de basket.

Tony Parker chez les Spurs

En 1992 et 93, il joue dans le club de Fécamp puis à Deville-lès-Rouen de 1994 à 1996 et à Mont Saint-Aignan en 1997. Il impressionne son entourage par la vitesse de son premier pas. Son talent crève les yeux : c'est un surdoué. Grâce à ses qualités de vitesse, d’agilité et à sa capacité à apprendre beaucoup plus vite que les autres, Tony explose tout les records et occupe la position de meneur. Une place stratégique puisque c’est sur lui que repose la victoire ou la défaite d’une équipe. A l'âge de 15 ans, il est admis à l'INSEP (l'Institut National des Sports et d'Education Physique), près de Paris.  Tony travaille et s’entraîne dur. De l'INSEP, il passe directement à la Pro A française en entrant dans le club du Paris Basket Racing. En même temps poursuit ses études de commerce en terminale STT.

 Sa réputation franchit les frontières. Avec l'équipe de France juniors, il remporte le Championnat d'Europe 2000 en Croatie. Des universités les plus prestigieuses des Etats-Unis lui proposent de les rejoindre. Mais pour lui, l’Amérique c’est la NBA, le championnat professionnel et non pas les universités. Il est sélectionné in extremis par les San Antonio Spurs en 2001. Mais il doit d'abord séduire l'entraîneur Gregg Popovich, qui ne veut pas entendre parler d'un meneur de jeu de 19 ans, formé en Europe et venu de nulle part. Tony fait ses preuves et en 2001-2002, il devient le plus jeune joueur de l'histoire des Spurs. En 5 matches, il s’impose comme titulaire chez les Spurs et devient le plus jeune meneur de jeu titulaire de l’histoire de la NBA.. Il permet à son équipe de décrocher le titre de la division Midwest et les meilleurs résultats de la NBA en 2002. Sa première saison est déjà réussie : en 77 matches de saison régulière, Parker tourne à 9,2 points. La deuxième saison est celle de la consécration. il tourne à 15,5 points.

Tony Parker

En 5 ans, Tony Parker est passé d’une finale de championnat de France cadets à la finale du championnat américain de basketball avec les Spurs de San Antonio. Le gamin est aujourd’hui devenu le roi des parquets NBA. « Franchement, c’est énorme. Je rêve de ça depuis que je suis tout petit. C’est trop fort, je suis trop content. J’ai dû mal à décrire ce que je ressens, c’est tellement fort ce que je suis en train de vivre. Dans les vestiaires, j’étais comme un fou. Je ne voulais pas la lâcher la Coupe !».

Aujourd’hui, la «Parkermania » est une véritable folie aux Etats-Unis, tout le monde s’arrache tee-shirts, casquettes et autres objets à l’effigie du champion. A tel point, que les magasins se sont même retrouvé en rupture de stock. Tony, lui même, c’est un jour rendu dans un magasin de New-York pour acheter son tee-shirt, malheureusement, plus un seul ne restait en stock !

Le frenchie de la NBA

Son parcours :

Clubs successifs

- Fécamp (1992-93)

- Deville-lès-Rouen (1994-95-96)

- Mont Saint-Aignan (1997)

- Centre fédéral à l'INSEP (1998-99)

- Paris Basket Racing (2000-2001)

- NBA: San Antonio Spurs (depuis saison 2001)

 

Palmarès

Saison 1996-1997: finaliste du Championnat de France minimes

Saison 1997-1998: Nationale 1, 5e avec l'équipe de l'INSEP, tournoi de Mahneim: 5e

Saison 1998-1999: Nationale 1, 14e avec l'équipe de l'INSEP mais 1er Français de la N1 au classement par points.

Saison 1999-2000: champion d'Europe avec l'équipe de France juniors.

Saison 2000-2001: Meilleur espoir parisien, meilleur espoir de Pro A, meilleur progression de Pro A, 3e meilleur joueur de Pro A. Eliminé par l'ASVEL en quarts de finale des play-offs.

Saison 2001-2002: plus jeune joueur de l'histoire des Spurs, plus jeune meneur de l'histoire NBA dans un cinq de départ, premier français sélectionné au Rookie game (match des 1re année au All-Star), élu dans le cinq majeur des rookies de la saison régulière, 1er de la Division Midwest, éliminé en demi-finales de Conférence par les Lakers (4-1)

Saison 2002-2003: 2e participation au All-Star week-end avec l'équipe des Sophomores (2e année), 1er de la Conférence ouest avec Dallas, élimine Phoenix au 1er tour des play-off, élimine les Los Angeles Lakers au 2e tour, élimine les Dallas Mavericks en finale de conférence, champion NBA en battant les New Jersey Nets en finale.

Tony Parker

Tony aime : la musique américaine et le rap, la télévision, les voitures, les jeux vidéos, surfer sur le net, Michael Jordan, les fêtes entre amis, les macaronis au fromage, le noir, le blanc, le rouge.
Tony n'aime pas : l'hypocrisie, la jalousie, le racisme, la techno, le chou-fleur et les épinards, la circulation à Paris.

Retour au sommaire